Que va-t-on manger à Essen cette année ? # 3 : vous reprendrez bien une part ?

Suite de la liste de certaines des nouveautés présentées au salon d’Essen cette année. Derniers plats avant les desserts…

Halloween : forcément, c’est un peu de saison, nous ne pouvions pas passer à coté. Lancé lors d’une campagne kickstarter, ce jeu vous propose d’employer des fantômes pour aller effrayer des humains, mais les adversaires vont parfois employer les mêmes esprits (remarquez la beauté des figurines) pour vous rendre la pareil. Plus de précision ici.

Fast Forward : Flee : après Fabulosa Fructus, Friedemann Friese nous propose une mécanique assez proche, où l’on découvre des règles qui évoluent au fur et à mesure de la partie, cette fois-ci en mode coopératif, mais avec un jeu plus retord.

Ex Libris : avec son thème qui change un peu de ceux rencontrés dans des jeux de pose d’ouvriers, Ex Libris vous propose de devenir collectionneur de livres anciens. À noter qu’une mécanique de draft (je choisis une carte et passe mon jeu à mon voisin) vient parfaire le tout.

Yoko Hama : un jeu exigeant basé sur la mécanique d’Istanbul, mais à la puissance 10. Très attendu par les hard core gamers, alors qu’il vient juste de sortir en français.

Montana : l’auteur d’Istanbul, (encore!) nous propose un jeu familial de placement d’ouvriers. Pour plus de précision, c’est ici.


♩Je rêvais d’un autre monde…♬

Otys : le dernier de chez Pearl Games, vous savez, Sébastien Dujardin (nous l’avions croisé à Parthenay) et ses Troyes, Tournay, Deus, Bruxelles 1893… Un univers subaquatique post-apocalyptique pour un des jeux les plus attendus du salon.

Unearth : placement d’ouvriers, jets de dés et majorités au programme de ce jeu au matériel magnifique. Certains le trouveront peut-être un peu froid dans ses mécanismes, mais c’est aussi le cas de jeu tels que Splendor, très bon par ailleurs. Pour un avis plus circonstancié, c’est ici.

Rajas of the Ganges : Inka et Markus Brand, cela vous dit quelque chose ? Descendance ? La série des Exit ? Mito ! ? (en fait, ils ont fait travailler leurs enfants pour celui-là). Eh bien, le couple Allemand revient avec une boite haute en couleurs; voyage, dés, placement d’ouvriers sont au programme de ce titre pour le moins dépaysant.

Cosmogenesis : l’auteur de Blueprints et Expedition Northwest Passage, nous propose un jeu de difficulté intermédiaire où les joueurs vont former des planètes et les faire fusionner avec d’autres pouvoir y créer la vie. Quelques objectifs personnels viennent pimenter le tout.

Bon, ce n’est pas tout, mais il va falloir bientôt passer au dessert, nous vous le proposerons pour le jour de l’ouverture du salon, jeudi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s