Rochefort en jeux, nous y étions

Chers ludonautes,

vous l’attendiez tous avec impatience, notre petit retour sur le festival de Rochefort, le voici donc, avec un peu de décalage .

Set them free !

Premier test de la journée, Save the Meeples. Le jeu est beau, effet wow garanti devant le matériel, pléthorique et de toute beauté. Un jeu qui d’entrée en met plein la vue, mais qui, du coup, génère une attente forte. Passons aux explications de règles : elles sont limpides quoi que relativement denses, l’iconographie est tout ce qui a de plus clair, et le début de partie semble confirmer cette première impression. Plein de petites bonnes idées qui nous mettent en appétit.

Mais force est de constater qu’au fil des tours, notre enthousiasme prend quelque peu du plomb dans l’aile, l’impression de faire peu de choses à chaque tour et souvent un peu la même chose; difficile aussi de mettre des stratégies en place, tant est prégnant l’impact qu’on les décisions des autres joueurs sur ce qu’il nous reste à faire.

L’idée de deux conditions de fin de partie est intéressante, mais renforce l’aspect opportuniste du jeu, qui en soit n’est pas un problème, mais donne le sentiment de « subir » le jeu plus que de le prendre réellement en main.

Bref, Save the Meeples, derrière une belle façade nous a laissé un peu sur notre faim, une impression de « tout ça pour ça », d’un jeu à la fois trop aléatoire pour les gamers et sans doute trop pointu pour les familles. Save the Meeples, sans être un mauvais jeu par ailleurs, ne génère pas pour autant l’envie d’y rejouer, pas dit qu’il ne prenne pas la poussière sur les étagères.

P1110036.JPG

And I think to myself…

wonderful01-768x767

LE jeu auquel il fallait jouer lors du festival. Un draft à la 7 Wonders, un aspect calculatoire jouissif, des combos de cartes à bien se creuser les méninges, It’s A Wonderful World, derrière son thème plaqué et peu immersif, nous donne du fil à retordre pour optimiser au mieux les diverses options s’offrant à nous à chaque tour. L’interaction reste présente lorsque l’on opte pour une carte plutôt qu’une autre pour ne pas laisser aux adversaires des cartes trop intéressantes, ainsi que pour l’obtention des majorités, mais il faut reconnaître que la gestion de son propre deck est déjà assez prenant pour avoir vraiment le loisir de surveiller tout ce que font les autres. Sans compter qu’il faut, dans le même temps, bien anticiper les ressources dont on disposera pour les dernières cartes à poser, car l’ordre de récupération des kubenbois (ou plutôt en plastique) est le petit truc qui renforce fortement l’aspect calculatoire du jeu.

En résumé, si des jeux comme 7 Wonders, Splendor, Gizmos ou encore Century sont des titres que vous affectionnez, n’hésitez pas à vous laisser tenter par une partie de It’s A Wonderful World, vous ne devriez pas être déçu.

Gone with the Winchester

De bons retours de la part de Claire, Claire et Guillaume sur ce jeu d’enchères calibré pour les familles, mais qui fait bien sont office. Les règles, plus denses à la base et plus orientées familial +, voir expert -, ont été simplifiées par les auteurs pour donner un jeu fluide, tendu, et épuré de tout le gras superflu. Un titre que vous retrouverez bientôt sur nos tables, notamment lors de notre soirée western.

pappy-winchester

P1110044.JPG

Skyjo

Derrière un visuel très coloré, pour ne pas dire bariolé, Skyjo, à défaut d’être le jeu de l’année, propose des parties rapides, où chacun tentera d’optimiser son jeu au mieux, en pestant de temps à autre contre la malchance, tout en évitant de laisser trop de bonnes cartes aux autres. Les règles sont apprises en 3 minutes et les manches courtes et on se surprend même à vouloir en refaire une petite pour la route. De quoi combler un petit quart d’heure, le temps que les joueurs de la table d’à coté aient fini leur partie, pour lancer quelque chose de plus costaud.

Skyjo

P1110049.JPG

La vocce della luna

Patchwork, ça vous parle ? Eh bien Uwe Rosenberg, dans la foulée du beau succès de ce jeu à deux joueurs, n’a cessé de décliner le concept, que ce soit avec Indian Summer ou plus récemment Nova Luna en ouvrant la possibilité de jouer à 4. Le résultat est plutôt intéressant pour un jeu d’optimisation abstrait, où il nous faut être le premier à avoir rempli tous ses objectifs. Rien de totalement novateur par ailleurs, et un thème qui peine à convaincre malgré un beau materiel, le jeu est sans doute moins sympa que Patchwork, mais pourra trouver sa place entre deux parties de jeux plus lourds.

nova-luna

Dixit+Esquissé= Entre les lignes

Tout tient dans cette formule. Si vous aimez les deux jeux Esquissé et Dixit, Entre les lignes vous permettra de passer un bon moment. C’est ce qu’on fait Fred, Claire, Anne et Guillaume, mais sans avoir une folle envie d’y rejouer non plus. A tester…

P1110051.JPG

Pizza Time

Petite pause resto, pour prendre quelques vitamines et pouvoir finir la soirée en forme…

IMG_20191130_195738_resized_20191220_032359092.jpg
« Et pour toi, ce sera quoi mon petit chaton? » (private joke)

Pan ! En plein pas dans le mille…

En soirée, après notre repas à la pizzeria, nous finissons par L’île de Pan; premier constat, la boité est belle… et c’est bien à peu près tout ce qui a pu nous plaire dans ce jeu. Un énième jeu d’optimisation, un peu mécanique et beaucoup d’ennui, au point de nous soucier peu du score final pour savoir qui l’avait importé. Bref, bof, bof, bof. Du coup, déçu de ne pas avoir opté pour le test de Dreamscape, dont les mécanismes semblaient plus prometteurs.

ile de pan

Voila pour l’heure. Prochain article sur la soirée du vendredi 13 et celle du 20 décembre… qui se trouve être ce soir d’ailleurs. Nous vous attendrons à la salle Gérard Philipe dès 20h. À très bientôt…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s