Nous partîmes 500…

… ou plus précisément 529. C’est le nombre de jeux que nous pouvons proposer sur nos tables, en comptant les jeux possédés par notre association et ceux détenus par les membres de notre bureau, extensions et jeux du grenier compris. Et si vous ajoutez les titres apportés par les différents adhérents au gré des soirées, nous ne devrions pas être très loin des 600.

Bref, un beau parcours (cinq ans tout juste depuis la renaissance de 1001 Mondes) qui nous rapproche un peu plus de la promesse du nom de notre association. À quand les 1001 jeux ?

L’occasion pour nous, après ces longues semaines de silence radio, de mettre un petit coup de projecteur, si vous n’y avez déjà pas prêté attention vous-même, sur quelques jeux récents qui méritent le détour.

LE jeu qui fait le buzz ludique du moment, on appelle cela un OLNI (Objet Ludique Non-Identifié), doux sobriquet donné à ces titres qui ne ressemblent à rien d’autre et procurant un plaisir de jouer sans nul autre pareil. Vous connaissez « Où est Charlie ? » ? Eh bien, c’est un peu ce genre d’idée, mais en mode enquêtes. Et l’éditeur propose même quelques scénarii bonus, ICI, que demander de plus? Il est vrai que lorsque vous aurez résolu toutes les enquêtes, la surprise de la découverte ne sera plus au rendez-vous, mais ce sera l’occasion de le faire tester autour de vous, le prêter, le donner, l’échanger, voire de le vendre, mais il serait bête d’être passé à coté de cette expérience de jeu fun au possible. Si vous arrivez à le trouver tellement il s’est bien vendu, courrez le tester…

Après l’Ile des chats, que nous évoquions dans un précédent article, le thème félin revient sur le tapis, ou plutôt sur le duvet. En fait, les chats tout mignons, c’est surtout pour attirer les ailurophiles de tout bord, car la thématique du jeu, quelque peu anecdotique il est vrai, tourne autour de la conception de quilts, un peu comme dans Patchwork. Entre les objectifs motifs/chats, couleurs et ceux que l’on s’est choisis en début de partie, le jeu donne de quoi se creuser les méninges, mais sans pour autant se griller les neurones non plus. De quoi réunir autour des tables de jeu les joueurs confirmés et ceux qui n’en sont que leurs débuts dans le monde du jeu moderne. Et le jeu tourne aussi bien à 2 qu’à 4, même si dans cette dernière configuration, on sera amené à pester davantage devant les tuiles nous passant sous le nez. Bref, si vous cherchez un jeu pour réunir Mamie et les enfants autour d’une bonne boite, Calico est une option à envisager en ces temps de cadeaux de fin d’année.

Dans la série des boites carrées de chez Pixie Games, sans thermoformage inutile, remplies à ras bord de matériel chatoyant et proposant des mécaniques de jeu qui, depuis l’excellent Pillards de la Mer du Nord, enchantent nos papilles ludiques, voici le dernier de la série, Vicomtes du Royaume de l’Ouest, jeu que nous avons incorporé à notre base ludique tout récemment. Les Paladins du Royaume de l’Ouest nous avait comblé, ce dernier opus est, paraît-il, aussi bon, si ce n’est meilleur que ses illustres aînés. De quoi nous faire saliver en attendant de nous retrouver autour de ce titre prometteur.

Vous cherchez un jeu pour faire deviner des trucs et des machins, eh bien, Association 10 dés est un titre qui mérite d’être découvert. Vous prenez 10 dés (sur lesquels sont inscrits des mots) au hasard, les lancez, puis c’est à celui qui pensera à une association de 2, 3, 4 ou 5 mots (selon l’avancée de la partie) pour faire deviner un mot, une expression, un film…etc à son équipe. Par exemple chaud, cercle, étoile pour faire deviner soleil, ou encore étoile, empereur pour tenter Darth Vader; le jeu laisse la part belle à l’imagination, et si le mode compétitif ne vous convient pas, le mode coopératif peut s’avérer une alternative afin de varier les plaisirs. De plus, les 24 dés du jeu (donc 144 mots combinables à l’infini) permettent une très bonne rejouabilité. À découvrir entre amis, en famille, voire à faire commander par son école pour faire jouer les bambins autour des mots, une belle découverte que ce jeu.

En attendant de vous souhaiter nos voeux de meilleure année 2021 que ne le fut 2020, et de (peut-être un jour, qui sait?) se (re)croiser autour d’une table de jeu, profitez bien des derniers instants de cette année, sur laquelle, tel un grognard se remémorant la campagne de Russie dans une France redevenue Bourbonne, vous broderez face à vos petits enfants, les légendes épiques qui ont émaillé vos jeunes (ou moins jeunes) années (Ah! À mon époque, on avait le couvre-feu, des masques pour se protéger des miasmes ennemis, et on pouvaient pas manger à notre faim… au resto du coin.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s